Les actualités

SAVE THE DATES : 17è Rallye des Princesses du 28 mai au 2 juin 2016

Princesses d'ici et d'ailleurs, retenez dès aujourd'hui la date du 17ème Rallye des Princesses qui se déroulera du 28 mai au 2 juin 2016.
En attendant, nous vous donnons RENDEZ-VOUS du 3 au 8 octobre 2015 pour le 1er Princesses Prestige Rally de Bordeaux à Saint-Tropez.
 

Classement final Rallye des Princesses Richard Mille

Lire la suite... 
 

Podium  catégorie Historic (véhicules de 1947 à 1991) :


1ères : N°8 - Carole Gratzmuller et Estelle Gauthier
             6ème victoire sur Chevrolet Corvette C2 Sting Ray - 1967

2èmes : N32 - Delphine Bernard et Sabine Guillien - Peugeot 504 CAB - 1975

3èmes : N°28 - Gisèle Thirionet et Anne Van Damme - Ferrari Dino - 1973
 
 
 
Lire la suite...Lire la suite...
 
  
 
Lire la suite...
 
 

Podium catégorie Classic (véhicules de 1991 à 2013) :


1ères : N°94 - Dominique Asperti Bousin et Bérangère Mey
             Equipage Mère-Fille sur Morgan Roadster V8 - 2013
 
2èmes : N°90 - Valérie Carnet et Sylvie Zanin - Austin Healey Sebring - 1996

3èmes : N°96 - Marine Cortot et Tatiana Laffargue - AC Cobra PVO/39 - 1993
 
 
 
 Lire la suite...Lire la suite...
 
 
Retrouvez tous les classements au jour le jour en suivant ce lienhttp://www.zaniroli.com/rallye-des-princesses/informations/infos-sportives/357-classementpsr2015
 
Photos copyright CAR-MEDIA - Fugier-Berthelot pour le Rallye des Princesses Richard Mille.

PROCHAINS RENDEZ-VOUS :

1er Princesses Prestige Rally : du 3 au 8 octobre 2015 de Bordeaux à St Tropez - catégories PRESTIGE et HISTORIC
                                                    Tarif "fidélité" pour les participantes des Rallyes des Princesses
 
17ème Rallye des Princesses : du 28 mai au 2 juin 2016 de Paris à St Tropez - catégories HISTORIC et CLASSIC

JEUDI 4 JUIN - ETAPE 5 - AVIGNON SAINT TROPEZ

Clip de la dernière étape :  

Téléchargez la gazette 

Twiiiiiist, à Saint Tropez !Lire la suite...

Saint Tropez s’est paré de rose pour accueillir ce 16e Rallye des Princesses Richard Mille. Le podium final, dressé à l’ombre de la Place des Lices fait pétiller le champagne pour des équipages enchantés d’une semaine passée à sillonner les plus belles routes de France. Certes éprouvées, mais enivrées par le sentiment du devoir accompli tout au long de plus de 1.600 kilomètres et de 5 étape exigeantes, les quelques 87 équipages toujours en course ont goûté aux joies d’une arrivée triomphale. Il est vrai que sportivement, le plus grand rallye féminin de l’hexagone avait rendu son verdict à l’heure du déjeuner à l’envoûtante Commanderie de Peyrassol, après deux ultimes TR. Une délivrance, pour celles qui, depuis le départ de Paris, dimanche dernier, se battent avec le chrono et la mécanique pour se hisser au plus haut dans ce classement général final. Mais tant les lauréates que leurs dauphines, toutes, aujourd’hui, pouvaient savourer, le plus simplement du monde la saveur d’une arrivée finale dignement fêtée dans la baie de Saint Tropez.

 

 

 

 

 Lire la suite...

Corvette bleue… azur. Malgré une légère défaillance lors de la troisième étape, Carole Gratzmuller et Estelle Gauthier (Chevrolet Corvette C2 Sting Ray n°8) Lire la suite...remportent ce 16e  Rallye des Princesses Richard Mille (catégorie Historic). Une 4e victoire en dix participations pour Carole, la 3e pour son équipière, et énormément de plaisir pour ce duo  aussi sympathique qu’efficace qui s’adjugea haut la main les deux premières journées avant leur défaillance de mardi et qui profitèrent, à leur tour, des soucis mécaniques de la Porsche 356 B de Julie Mallen et Alice Martin, lors de l’étape 4.

 

Lire la suite...

 

Le ‘Justicier’ du Plateau de Sèze. Ce matin, le soleil inondait la Provence et le Plateau de Sèze où se disputait le premier et antépénultième TR de ce Rallye des Princesses Richard Mille. Malheureusement, pour quatre équipages, la montée vertigineuse vers le sommet se traduisit par un calvaire face à un automobiliste venant en sens inverse et se sentant investi d’une mission aussi bête qu’absurde de bloquer les voitures du rallye…

 

 

Peyrassol dans la course. Comptant parmi les joyaux de ce 16e Rallye des Princesses Richard Mille, l’Austin Healey de Géraldine Chalendard et Clémentine Bouthors frappée du n°2 est  aussi la plus ancienne de cette édition 2015. Arrivées à la Commanderie de Peyrassol, les deux Princesses bénéficiaient d’une attention toute particulière. Et pour cause : Peyrassol, n’est autre que le domaine repris par le père de Géraldine voici plusieurs années. « Cela faisait deux ans que nous n’étions plus venues sur le Rallye », explique-t-elle. « Notre vie professionnelle ne nous le permettait pas. Sur cette édition 2015, tout avait bien commencé pour nous. Après deux jours nous étions parmi le Top 5. Puis, mardi, plusieurs petites erreurs nous ont coûté un maximum de points. Dommage, les deux dernières étapes étaient également parfaites. Mais bon, c’est tellement bon d’arriver ici et d’en finir sous le soleil et dans la bonne humeur… »Lire la suite...

Lire la suite...

 

 

 

 

 

 

 

Sambuc annulé. Ultime TR du Rallye des Princesses Richard Mille, le passage des Princesses sur le Circuit du Sambuc a dû finalement être annulé suite à un souci technique, le système de chronométrage ayant subi une panne irréversible, rendant les données caduques…

Lire la suite...Morgan des Princesses. Régnant sans partage sur la catégorie Classic réservée aux véhicules les plus récents inscrits sur l’épreuve, Dominique Asperti Boursin et Bérengère Mey (Morgan Roadster V8) remportent donc très logiquement ce 16e Rallye des Princesses Richard Mille. Au petit jeu des comparaisons, les deux ‘reines’ du Classic auraient, dans un classement cumulé imaginaire, terminé 2e du classement général final, derrière les lauréates de la catégorie Historic.

Les 356 tirent la langue. Leaders au départ de l’étape 4, c’est en passagères que Julie Mallen et Alice Martin ont rallié la Place des Lices pour franchir l’arche d’arrivée. Après avoir perdu une roue hier matin, leur Porsche s’est mise en surchauffe, suite à une panne du système de refroidissement, avant que le moteur ne montre d’évidents signes de détresse. Fatiguées, les deux jeunes Princesses ont profité de leur passage dans leur Drôme natale, pour rendre les armes… et remiser leur Porsche au garage. Idem, pour Béatrice Legille et Nathalie Thill, dont la 356 Convertible refusa finalement de poursuivre l’exercice imposé au terme de la 4e et avant dernière étape…

Lire la suite...Commanderie de Peyrassol. C’est une photo de groupe qui comptera dans l’histoire du Rallye des Princesses Richard Mille. Rassemblée sur l’imposante terrasse de la Commanderie de Peyrassol, les quelques 174 Princesses ont hurlé leur joie et leur satisfaction d’en terminer au terme des 5 jours d’un rallye intense. La magie des lieux, de ce domaine complètement restauré et offrant une l’ambiance envoûtante d’un musée d’art contemporain à ciel ouvert niché au cœur de la Provence n’a fait qu’ajouter cette touche d’excellence à un déjeuner final éblouissant…

 

 

Podium de Princesses. En catégorie Historic, derrière les lauréates, Carole Gratzmuller et Estelle Gauthier, la surprise est venue de la Peugeot 504 CAB n°32 de Delphine Bernard et Sabine Guillien. Troisièmes avant le bouquet final, les deux ‘Turbotinnes’ qui ouvraient la route, ont réussi l’exercice parfait pour finalement devancer de 6 unités la Ferrari Dino n°28 des Belges Gisèle Thirionet et Anne Van Damme victimes, il est vrai, du ‘justicier’ du Plateau de Sèze (voir plus haut). En catégorie Classic, derrière les intouchables Dominique Asperti Boursin et Bérengère Mey (Morgan Roadster V8 n°94), ce sont Valérie Carnet et Sylvie Zanin (Austin Healey Sebring) qui s’emparent de la 2e place finale, tandis que, lauréates de cette ultime ‘twist’ vers St Tropez, ce sont Marine Cortot et Tatiana Laffargue (AC Cobra n°96) qui complètent le podium final. 

Lire la suite...

Lire la suite...

 

        

 

 

 

 

 

 

Lire la suite...

 

 

 

 

 

 

 

PAROLES DE PRINCESSES

C. Gratzmuller (Corvette n°8) : «La voiture commençait un peu à fatiguer lors de cette ultime étape, calant régulièrement au ralenti. Cela nous a mis un dernier petit stress. Je suis tellement heureuse de remporter cette 4e victoire finale, car cela faisait deux ans que l’on courait un peu après ce sacre. Sans Estelle, mon équipière tout ceci n’aurait sans doute pas été possible, je tiens donc à la remercier vivement, tout comme l’ensemble de l’équipe d’organisation et les mécanos qui ont été formidables. Nos ennuis de mardi, ont mis du piquant dans ce rallye et sans les soucis de la Porsche 356 passée en tête, la lutte aurait sans doute été très serrée jusqu’au bout… »

 

D. Bernard (Peugeot n°32): «Quelle aventure. Notre voiture a fait des siennes durant les deux premières étapes, mais nous avons tenu bon ! Cette deuxième place finale est une magnifique récompense pour Sabine et moi, mais aussi pour l’ensemble de l’équipe des Turbotinnes qui, décidément semble abonnée à la deuxième marche du podium ! »

 

G. Thirionnet (Ferrari n°28) : «C’est un peu dommage d’avoir perdu notre 2e place in extremis du fait du comportement irresponsable d’un conducteur peu compréhensif. Mais dans l’ensemble, Anne moi sommes enchantées par cette place sur le podium final. Car cette 16e édition du Rallye des Princesses Richard Mille était tout sauf une balade. Ce fut un vrai rallye particulièrement sportif avec des difficultés importantes au quotidien… »

 

Bérengère Mey (Morgan n°94):«Ce fut une édition vraiment extraordinaire. Cette victoire en catégorie Classic est certes importante dans les chiffres, mais c’est aussi le résultat d’un travail d’équipe de tous les instants. Dominique et moi, prouvons de la sorte que nous aurions pu concurrencer les meilleurs équipages de la catégorie reine de l’Historic. Car même si nos voitures sont plus récentes, la difficulté n’en reste pas moins assez identique…»

 

Lire la suite...V. Zaniroli (Organisatrice) : « Je suis une organisatrice comblée. Nous venons de vivre une 16e édition vraiment exceptionnelle !  Cinq étapes de rêve, au travers de paysages à couper le souffle, le tout dans une ambiance de convivialité incroyable. De plus, sportivement, l’édition a été vraiment indécise jusqu’à quelques TR du terme. Mais aujourd’hui, je tiens surtout à féliciter toutes mes princesses et à leur dire que la Reine est très fière d’elles. Je voudrais également remercier Richard Mille pour la confiance qu’il a placé en nous et à l’ensemble de nos  autres partenaires et toute l’équipe d’organisation sans qui, nous n’aurions pas pu réussir tout cela… »

 

 

 

Lire la suite...Lire la suite...

 

 

 

 

 

 

 

 

Lire la suite...Lire la suite...

 

 

 

 

 

 

 

 

MERCREDI 3 JUIN - ETAPE 4 - AIX LES BAINS AVIGNON

clip de l'étape 4, Aix les Bains / Avignon

 

 

Retrouvez tous les classements en live

En cliquant sur le lien : http://jbtimeconcept.be/rp2015/   
Et les classements, étape par étape, ainsi que les heures de départ dans  l'onglet "informations", "informations sportives".

Téléchargez  

Princesses sur le pont…Lire la suite...

 

Annoncée comme la véritable juge de paix de cette 16e édition du Rallye des Princesses Richard Mille, cette 4e et avant dernière étape entre Aix-Les-Bains et Avignon s’est disputée, pour l’essentiel dans les paysages envoûtants de la Drôme provençale… Petits cols et routes escarpées baignés par un soleil généreux : le terrain de jeu était idéal pour des équipages impatients d’en découdre à coups de pénalités, question de s’assurer la position la plus avantageuse. Entrecoupée d’un déjeuner médiéval dans le petit village fortifié de Poët-Celard, la journée s’avérait vraiment décisive. A tel point qu’à l’arrivée dans la cité de Papes, en fin d’après-midi, bien des rebondissements avaient encore émaillé l’étape avec, à la clé, de nouveaux changements importants au classement général provisoire. Tout cela, à la veille de l’arrivée à Saint-Tropez qui s’annonce d’ores et déjà… très chaude !

 

La roue tourne.... Parties en leaders de la catégorie Historique ce matin d’Aix-Les-Bains, Julie Mallen et Alice Martin ont eu la désagréable surprise de perdre une roue de leur Porsche 356B. Arrêtées sur le bord de la route en pleine liaison entre les deux TR du jour, elles ont vu tous leurs espoirs de victoire s’envoler d’un coup… Après avoir réussi à refixer la roue un peu volage, les deux jeunes princesses reprirent la course, certes fort déçues, mais déjà bien conscientes d’avoir marqué les esprits pour leur deuxième participation à ce Rallye des Princesses Richard Mille.

Le fantôme du Parc. Ce matin au départ d’Aix-Les-Bains, plusieurs équipages se sont plaints d’un déréglage inexpliqué de leurs instruments de navigation. De quoi alimenter la rumeur tenace sur le fantôme du Parc Fermé, qui hanterait la nuit, les carrosses des Princesses… Dès l’annonce de la perte de roue sur la voiture n°25, il n’en fallut pas plus pour que certains parlent, là aussi, sans détour, d’un acte malfaisant, alors que chacun sait que ce type d’incident peut survenir, surtout sur des anciennes. Décidément, plus Saint-Tropez approche, plus la température grimpe, plus la tension monte !

 

Lire la suite...TR matinal ouvert. Au lendemain de l’annulation du TR11, cette 4e étape du Rallye des Princesses Richard Mille a bien failli reprendre ce matin par… une nouvelle annulation. Mais grâce à la bienveillance de l’équipe de chantier dépêchée sur place, ce premier TR du jour tracé dans le Massif de la Chartreuse a pu se dérouler sans trop d’encombres, si ce n’est le passage d’un engin de chantier et quelques saignées gravillonneuses sur la route…

 

 

Ambiance médiévale. La halte déjeuner dans le petit hameau haut perché de Poët-Celard a apporté son petit cachet médiéval à ce 16e Rallye des Princesses Richard Mille. Ménestrels, vièle à roue, cornemuse et jongleur à l’accueil, repas frais avec produits du terroir : le tout dans un château complètement restauré avec goût et dominant la vallée de toute sa splendeur : le rendez-vous dans ce lieu authentique valait franchement le détour !

Lire la suite...

Lire la suite...

 

 

 

 

 

 

 

 

Du désespoir à la joie. Béatrice Legille et Nathalie Till se souviendront longtemps de leur… troisième étape. Une poulie de courroie de ventilateur de leur Porsche 356 Convertible ayant rendu l’âme, leur belle Allemande s’était mise à surchauffer avant de perdre toute son huile de boîte. Heureusement grâce à l’intervention de l’équipe des mécaniciens de l’organisation, tout fut réparé comme d’un coup de baguette magique durant la nuit… Et c’est au sourire rayonnant des deux princesses croisées sur la route aujourd’hui que l’on mesurait à quel point le miracle réalisé durant la nuit avait de l’importance…

La danse de la Cobra. Pour Marine Cortot (22 ans) et Tatiana Lafargue (19 ans), ce Rallye des Princesses Richard avait plutôt mal débuté. Distraites dans le Parc des Vérifications au Paris Golf & Country Club, samedi dernier, les deux pupilles de l’épreuve elles avaient oublié de demander aux commissaires d’effectuer le contrôle technique de leur voiture. « Heureusement, puisqu’elle était parfaitement en ordre, nous avons finalement pu prendre le départ le lendemain, explique Marine, pas le moins du monde impressionnée de s’élancer au volant d’une AC Cobra très musclée. « On s’amuse comme des petites folles !, s’exclame-t-elle, après avoir signé le 3e score en catégorie Classic lors de cette avant-dernière étape. « Monter sur le podium de la catégorie Classic, serait vraiment extraordinaire, poursuit la jeune Parisienne. « Surtout après connu pas mal de soucis de liquide de refroidissement depuis la deuxième étape. » Il n’y a donc pas que la température de l’air qui grimpe en flèche !

 

Lire la suite...

And the winner is… Victoire d’étape en catégorie Historic pour Delphine Bernard et Sabine Guillien (Peugeot 504 CAB n°32). Avec 44 points, les ‘Turbotinnes’ devancent, Carole Gratzmuller et Estelle Gauthier (Chevrolet Corvette n°8), retardées mardi et qui se réapproprient la tête du classement général. Troisième du jour : Nadia Moreau et Valérie Dot (Triumph TR3 n°10) poursuivent leur remontée. Au général, les Belges Gisèle Thirionet et Anne Van Damme (Ferrari n°28), pointent désormais à 91 unités des leaders, tandis que les lauréates du jour se hissent sur le podium provisoire… En catégorie Classic, les leaders Dominique Aspert-Boursin et Bérengère Mey (Morgan n°94) partagent la victoire du jour (47 points) avec leurs dauphines Valérie Carnet et Sylvie Zanin (Austin Healey Sebring). Troisièmes du jour et au général on retrouve l’AC Cobra n°96 de Cortot/Lafargue.

 

PAROLES DE PRINCESSES

B. Laureys (Ferrari n°6) :«C’est notre 5e participation et c’est à chaque fois la même joie de passer une semaine en compagnie de ma maman. L’instauration du système Tripy rend la compétition encore plus sportive. Il nous a fallu quelques TR pour arriver à nous mettre vraiment dans le bain. Nous prenons énormément de plaisir tout au long de ce rallye que nous trouvons chaque fois plus extraordinaire…»

 

F. Mahul (Fiat 124 Spider n°65): «Il s’agit de ma 6e participation personnelle, la 2e pour mon équipière. Nous connaissons pas mal de soucis avec notre cadanceur (tripmaster ? ) qui n’a pas correctement été calibré. On roule donc un peu au petit bonheur la chance. Il est vrai que l’électronique domine les débats aujourd’hui depuis l’instauration du système de chronométrage Tripy qui se veut nettement plus rigoureux. Ce serait pas mal de trouver une formule pour récompenser également les équipages qui travaillent encore à l’ancienne, même si c’est difficile de contrôler tout le monde au départ de chaque TR… »

 

Lire la suite...S. Pregevole (Mini n°60) : «Nous nous sommes trompées de catégorie et donc de moyenne durant la première étape. Du coup nous  avons accumulé pas mal de pénalités. Depuis, on rattrape tant bien que mal ce handicap. C’est un rallye très exigeant, mais l’ambiance est merveilleuse et, comme aujourd’hui, nous aimons également nous déguiser en Emma Peel. Bon, il manque juste les bottes de cuir, mais aujourd’hui, par plus de 35°, elles auraient été complètement insupportables ! »

 

 

Lire la suite...

B. Garand-Clavel (Ferrari n°78) :«Et bien là, nous sommes franchement crevées. Tout le monde croit qu’une Ferrari c’est confort, mais après 8 heures de route, on a le dos en miettes ! C’est un rallye superbe, mais dieu que c’est exigeant, tant physiquement que mentalement. Arriver à Saint-Tropez sera un authentique accomplissement. Sincèrement, nous ne nous attendions vraiment pas à cela. Quant aux paysages, ils sont vraiment splendides, mais nous les voyons défiler en accéléré… » 

 

 

 

 

Lire la suite...

Lire la suite...

 

 

 

 

 

 

 

 

Lire la suite...

Lire la suite...

MARDI 2 JUIN - ETAPE 3 - VICHY AIX LES BAINS

 

 

 

Téléchargez

 

À l’eau… quoi !Lire la suite...

Si les choses sérieuses devaient commencer, c’était aujourd’hui lors de cette 3e étape du Rallye des Princesses Richard Mille. Plus de 350 kilomètres entre Vichy et Aix-Les-Bains avec un arrêt gastronomique orchestré par le grand maître cuisinier Georges Blanc au Château d’Epeyssol. Pourtant, de mise en bouche, il ne fut pas vraiment question, l’ensemble du peloton avalant d’emblée le plat de résistance. Une journée entre deux eaux, entre vallons et vignobles, entre plaine et montagne déroulant, au fil des kilomètres des paysages à couper le souffle. Mais aussi le jour le plus long. Le tout sous un soleil éclatant faisant grimper en flèche le mercure dans le thermomètre et la tension dans les habitacles des voitures où casquettes et crèmes solaires étaient de sortie ! Et ce n’est certainement pas l’annulation du premier Test de Régularité (TR) de l’après-midi qui permit d’y changer grand chose : à l’arrivée sur les bords du Lac du Bourget, le classement général avait changé de main, promettant deux ultimes journées de rallye vraiment épiques en vue de Saint-Tropez…

 

Superstition de princesse… Arrivée au contrôle horaire (CH) de départ Véronique Lagache et Christine Guitter Thouny (Mercedes Pagode n°51), refusèrent, par pure superstition, de prendre le départ à l’heure prévue : 14h13. Elles demandèrent au commissaire en poste de leur rajouter une minute afin de ne pas devoir subir le mauvais sort durant tout le secteur chronométré…

 Lire la suite...

Ciel, leur mardi ! L’an dernier déjà Carole Gratzmuller et Estelle Gauthier avaient connu une grosse mésaventure lors de la troisième étape du mardi, perdant toute chance de remporter la course après une sortie dans le fossé. Ce matin, les leaders incontestables des deuxpremières étapes ont attaqué dans une courte portion de terre après s’être égarées. Résultat des courses : un carter fendu et une importante perte d’huile sur la Corvette C2 Sting Ray, les obligeant à s’arrêter pour rajouter 5 litres d’huile avant de pouvoir panser la plaie à l’heure du déjeuner.

 

Lire la suite...

 

Déjeuner étoilé. La pause déjeuner de cette 3e étape a réussi l’harmonie parfaite entre la beauté d’un site d’exception niché dans le cadre bucolique du Château d’Epeyssol et l’enivrement des papilles sous la houlette du grand chef Georges Blanc et de sa brigade experte des saveurs. Au terme d’une matinée sportive, les Princesses s’en sont donc données à cœur joie !

 

 

Lire la suite...

 

La 504 capricieuse. Delphine Bernard et Sabine Guillien (Peugeot 504 Cabrio n°32) ont parfois du mal à démarrer leur ‘Lionne’. Un problème de vapor-lock dans le carburateur qui oblige souvent quelques volontaires à pousser leur cabrio au départ. Un impératif en course : ne surtout pas caller, sous peine d’y perdre plusieurs précieuses minutes !

 

 

Le ‘tampon’ de La Poste! Troisièmes ce matin au départ de cette 3e étape à bord de leur Ferrari 308 GTB, Géraldine Pascal et Albertine Marchadier-Paris pouvaient couver de belles ambitions sur cette 16e édition du Rallye des Princesses Richard Mille. Malheureusement, elles ont vu tous leurs espoirs s’envoler tout au début du deuxième TR de la matinée, dans un accrochage avec un véhicule de La Poste leur brûlant la politesse et… la priorité. La belle Italienne, fortement endommagée a été contrainte à l’abandon.

Princesse, Gazelle et Amazone… C’est un peu l’histoire de ‘Wonder Woman’. Valérie Dot, qui accompagne Nadia Moreau sur ce 16e Rallye des Princesses Richard Mille n’a rien d’une novice. Koh Lanta et raids aventures divers, lauréate du Rallye des Gazelles, avant d’enchaîner, quelques jours plus tard, toujours dans le désert marocain, avec le Marathon des Sables, l’hôtesse de l’air à Air France n’apprécie visiblement pas trop  les escales. Pourtant pour l’équipage de la Triumph TR 3 rouge frappée du n°10, ce rallye aurait pu s’achever dès le premier jour de course : « Nous avions des problèmes de freins explique-t-elle. En fait, nous n’avions carrément plus de freins du tout ! On a bien failli valser dans le décor ! Heureusement tout a pu être réparé et nous avons pu entamer notre remontée au classement général où nous pointions 26èmes après la première étape… »

 Lire la suite...

Route barrée. Ce devait être un magnifique TR sur la Route du Bugey, juste après le déjeuner gourmand. Un départ au pied du magnifique Château de Varey. Jolie petite route sinueuse, serpentant dans une vallée boisée avec son petit ruisseau en parallèle. Et puis : patatras : la DDE a débarqué au petit matin. Des pelleteuses, des hommes en jaune, une route barrée. Bref : un secteur annulé…

 

Lire la suite...Bons princes. Ils n’allaient pas manquer l’occasion : au bas du Col des Biches, l’Association  automobile du ‘Mont des Princes’ a offert une petite halte détente aux Princesses. De quoi reprendre les esprits au terme de ce ‘Jour le plus long’, après avoir dévalé les lacets de ce col incroyable de beauté, offrant un paysage vraiment époustouflant, avec le Mont Blanc en fond d’écran.

Lire la suite...

 

 

 

 

 

De l’Austin à l’AC Bristol. Marine Devos et Caroline Prud’homme-Feillens ont bien failli ne jamais prendre le départ de ce 16e Rallye des Princesses Richard Mille. Initialement inscrites sur une Austin Healey, il s’est avéré que cette dernière connaissait de graves soucis de boîte.  « Du coup, nous avons pris l’AC Bristol, explique Marine. Mais là, nous naviguons à l’Iphone et au chrono manuel et donc la joie était énorme de nous retrouver sur le podium de la 2e étape aux côtés de ma jeune sœur Alice… »

 

And the winner is... Victoire belge aujourd’hui en catégorie Historique avec Gisèle Thirionet et Anne Van Damme (Ferrari n°28, 45 points) qui devancent de 5 points les nouvelles leaders au classement général que sont Julie Mallen et Alice Martin (Porsche 356B n°25). Troisièmes du jour, Nadia Moreau et Valérie Dot (Triumph TR n°10), poursuivent leur remontée (9es au général) après leurs soucis de freins de l’étape 1. En catégorie Classic, Dominique Asperti-Boursin et Bérengère Mey (Morgan n°72) poursuivent leur marche victorieuse avec 72 points de pénalité aujourd’hui. Elle devancent l’AC Cobra de Marine Cortot et Tatian Lafargue (188 pts) et l’autre Morgan de Valérie Placquadio et Sylvie Renckly s’empare de la 3e place du jour…

 

PAROLES DE PRINCESSES

Lire la suite...

Lire la suite...

 

 

 

 

 

 

 

 

A. Martin (Porsche 356B n°25): «C’est presque incroyable comme tout se déroule bien pour nous depuis le départ. Au fur et à mesure des Lire la suite...TR, nous nous concentrons de plus en plus…Déjà terminer sur le podium de la 2e étape nous avait enchanté. Là, nous prenons visiblement la tête du rallye et nous sommes vraiment comme sur un petit nuage ! Nous allons essayer de ne pas nous mettre trop la pression de façon à gérer au mieux les deux dernières étapes. Mais pour nous, le rêve s’est déjà accompli…»

 Lire la suite...

I. Van Hoe (AC Bristol n°9) : «Il s’agit de notre premier Rallye des Princesses Richard Mille. C’est vraiment passionnant ! Les décors sont magiques et l’ambiance est extraordinaire. Le niveau est très élevé. Chaque jour nous évoluons un peu et à chaque fois, nous voulons donc faire mieux. Un rallye à conseiller ! »

 

 

 

A-P. Balestier (Triumph TR3 n°19) : «Hormis des problèmes de dynamo, tout se passe vraiment bien pour nous. Du coup des hommes galants nous poussent gentiment à chaque fois que nous devons remettre la voiture en marche. Après plusieurs Rallyes des Gazelles, il s’agit de mon premier Rallye des Princesses Richard Mille. Et je dois avouer que je ne m’attendais vraiment pas à ce que ce soit aussi éprouvant. C’est un rallye, vrai de vrai ! »

 Lire la suite...

A. Santini (Porsche n°37) : « Une erreur de navigation nous a coûté pas mal de points. J’ai oublié de recaler le trip et ensuite j’ai dû terminer tout le TR en recalculant mentalement les cotes. Ce fut vraiment une journée à oublier au plus vite ! Mais ne dit-on pas que demain est un autre jour ? »

 

 

 

Lire la suite...C. Perron (Mini n°66) : «Nous nous sommes régalées aujourd’hui. Ces routes sinueuses sont vraiment faites pour la Mini. C’est un véritable petit kart ! J’en aurais bien fait un peu plus, tellement c’était amusant… »

LUNDI 1er JUIN - ETAPE 2 - SAINT AGNAN VICHY

 

Télechargez

 

Seize ans, ça se fête !

Déjà élue ville étape, voici seize ans, à l’occasion du tout premier Rallye des Princesses Richard Mille, Vichy est devenu, au fil desLire la suite... années, un rendez-vous habituel pour l’épreuve qui cumule pas moins de huit escales dans la plus célèbre des villes thermales de France. L’arrivée traditionnelle au célèbre Parc des Sources a, cette année encore été appréciée de toutes au sortir de cette deuxième étape la plus longue du rallye (372 km), déjà éprouvante pour les équipages et leurs mécaniques. Tout a démarré au petit matin par un exercice de navigation pur style dans le Cher, puis le Berry avant une pause déjeuner au circuit de Magny-Cours, agrémentée, bien sûr, de son TR. Il restait ensuite à rejoindre la vallée de l’Allier par un ultime Test de Régularité bien escarpé et tout en délicatesse pour rejoindre Vichy. Et le cadre enchanteur des jardins de l’Hôtel Célestin, plus grand Spa d’Europe, était tout indiqué pour fêter par un cocktail, le 16e anniversaire du plus grand rallye féminin de l’hexagone….

 

La Mairie se rebelle. Prévenues dans les délais réglementaires par leurs préfectures, toutes les mairies traversées accueillent généralement favorablement le passage du rallye. Plusieurs rassemblements spontanés ou organisés par des clubs locaux fêtent d’ailleurs le plus souvent le passage des Princesses et de leurs magnifiques automobiles. Hier pourtant, une Maire a qui il avait été indiqué que l’épreuve traverserait le territoire de sa commune entre 11h et 13h, a attendu ce délai avant de se planter au milieu de la chaussée pour arrêter les retardataires. Heureusement, avec un peu de bon sens, tout est très vite rentré dans l’ordre.

Lire la suite...

Lire la suite...

 

 

 

 

 

 

 

 

Magny-Cours… circuit. Six tours, voilà ce que les Princesses avaient à accomplir sur le  ‘petit’ circuit de Magny-Cours. Un pour la reconnaissance, le suivant pour établir un chrono de référence avec, dans la foulée, trois tours les plus proches en temps de ce dernier. Ajoutez-y un tour pour la sortie et voilà qui devait déjà bien avoir creusé l’appétit de ces dames !

Lire la suite...

 

Lire la suite...

 

 

 

 

 

 

 

Le Cher, très coûteux… Sillonnant entre châteaux et fermes, le premier TR du jour prit les premiers équipages de court. Plongées sans autre forme de préavis dans le vif du sujet, plusieurs navigatrices, sans doute pas tout à fait bien réveillées, se laissèrent surprendre par le roadbook particulièrement exigeant. De quoi observer un ballet de voitures partant un peu dans tous les sens !

Des Turbotinnes mécaniques. Grandes animatrices avant de finir in extremis deuxièmes de l’édition 2015 avec leur Facel-Vega, Valérie Rotrou-Bossart et Laetitia Testard espéraient repartir de plus belle cette année avec leur Peugeot 205 T16. Malheureusement leur trip électronique en a décidé autrement… Les obligeant à repasser à la bonne vieille méthode mécanique et… au calcul mental pour réaliser de bonnes performances…

Martine bloquée en boîte. Accompagnée depuis quelques années par Stéphane, sa belle-fille, la pilote belge Martine Lievens, qui compte parmi les plus fidèles de ce Rallye des Princesses Richard Mille, a dû immobiliser sa superbe Ferrari Dino jaune durant de longues minutes ce matin. En cause ? Un sélecteur de vitesses récalcitrant et complètement bloqué…

et vive la victoire ! BioNike, la marque italienne de produits beauté s’associe pour la première fois au Rallye des Princesses Richard Mille. En prenant soin de Princesses durant toute la semaine, BioNike espère conquérir le cœur de ces femmes modernes, élégantes, Lire la suite...passionnées et épanouies. Et puisque bio signifie la vie et Nike la victoire, le lancement en France des produits transalpins pour le corps ne pouvait mieux tomber.

Les amies Mercedes. Aurélie Baulu et Cécile Andieux qui échangent leurs postes de pilotes et navigatrices  se sont rencontrées grâce… à leurs Mercedes SL W107. « Il y a dix ans, Cécile et son mari se sont garés devant le magasin, puisque nous avions la même voiture, j’ai été les voir. Depuis, nous ne nous sommes plus quittés. Elle est devenue la marraine de ma fille et nous voilà ensemble aux Princesses. Mais il faut bien avouer que si nous sommes là, c’est aussi grâce à la passion automobile de nos maris respectifs. Après seulement deux jours de rallye nous avons déjà une certitude : nous reviendrons l’année prochaine ! »

And the winner is… Trente points hier, 36 aujourd’hui et victorieuses au circuit de Magny-Cours, Carole Gratzmuller et Estelle Gauthier (Chevrolet Corvette C2 n°8) renforcent leur domination sur la catégorie Historique. Deuxièmes du jour et au classement général, Julie Mallen et Alice Martin (Porsche 356B n°25) pointent à 44 points des leader. Sur la 3e marche du podium de l’étape, Marine Devos et Caroline Prud’homme-Feillens (Austin Healey n°3) comptabilisent 69 unités. Cinquièmes du jour et troisièmes au général, le duo Pascal/Marchadier-Paris (Ferrari 308 n°73) totalisent 139 points. En catégorie Classic, c’est l’Austin Healey Sebring de Valérie Carnetet/Sylvie Zanin qui remporte l’étape (47 points) devant les leaders du général que sont Dominique Asperti-Boursin et Bérengère Mey (Morgan Roadster n°94)….

 Lire la suite...

PAROLES DE PRINCESSES

B. Cadieu (Morgan n°93) : «C’est mon deuxième rallye, mais c’est la 5e fois que ma pilote y participe. Nous roulons sans trip et calculons donc les distances mentalement… C’est sûr que c’est un peu fatiguant, mais c’est un stress positif. Malgré le handicap de matériel nous n’étions pas si mal classées hier soir…»

 

 

J. Bourdarias (Catheram n°95): «Nous sommes deux bonnes copines et il s’agit de notre tout premier rallye. Il faut avouer que le rôle de navigatrice n’est pas des plus simples, mais bon, on essaie de s’appliquer. Hormis un petit chemin de terre dans lequel nous avons fait un peu de 4x4 ce matin, tout s’est plutôt bien passé.»

 

Anne Dubin (Ferrari 308 n°69) : «Bené et moi avons beaucoup voyagé hors de France et nous avons profité d’être présentes en même dans notre beau pays pour le traverser. J’avais lu un article sur le rallye et nous avions la Ferrari de Magnum un peu poussiéreuse dans le garage. Mon mari et moi avons décidé de la faire restaurer pour prendre part à cette belle épreuve. C’est plutôt elle la princesse car elle nous fait des caprices, surtout en matière d’allumage. Du coup elle fait le bruit d’une Corvette et nous ne passons vraiment pas inaperçues dans les traversées de villages…»

 

N. Laurent (Fiat Spider n°61) :«Tout compte fait, c’est ma dixième participation et la grande nouveauté c’est naturellement le Tripy qui engendre une toute nouvelle façon de fonctionner. Pour Muriel c’est un peu nouveau donc nous manquons de précision. La voiture est parfaite, même si elle ne réagit pas vraiment comme ma Zagato »

 

V. Zaniroli (Organisatrice) : «Cette deuxième étape déjà nettement plus sportive, a vraiment donné le ton de l’édition 2015. La navigation matinale, le circuit de Magny-Cours au déjeuner pour la précision et le sport, puis l’agilité requise pour l’ultime TR du jour avant de rejoindre Lire la suite...Vichy : ce fut une journée variée et très exigeante, tant pour les équipages que pour les mécaniques. Heureusement, nos Princesses goûteront ce soir à un repos largement mérité dans la quiétude de Vichy. Il s’agira de reprendre des forces car, dès demain, ce 16e Rallye des Princesses Richard Mille entrera dans le dur avec les deux étapes les plus sportives où, logiquement, les classements devraient s’établir, même si l’ultime étape vers Saint-Tropez réserve souvent des surprises… » 

DIMANCHE 31 MAI - ETAPE 1 - PARIS SAINT AGNAN

 

 
Lire la suite...

Le château de ma mère

 
 

Un drapeau bleu blanc rouge qui s’abaisse sur le Paris Golf & Country Club : c’est le signal du grand départ de l’édition 2015 du Rallye des Princesses Richard Mille. Bercée par un doux soleil printanier la Ville Lumière brillait de mille feux afin de fêter comme il se doit, ces quelques 200 princesses s’élançant vers le Sud aux commandes de leurs magnifiques voitures. Des princesses parfois doublement fêtées aujourd’hui en ce jour de Fête des Mères et pour qui l’organisation avait concocté une première étape de 270 kilomètres s’égarant sur les petites routes bucoliques des châteaux de la Loire pour atteindre la première étape de Saint-Aignan, dans le Cher, au terme des quatre premiers Tests de Régularité. Premiers réglages, premiers doutes, premières émotions, premières joies et, surtout, beaucoup de plaisir pour l’ensemble de ce charmant peloton, parti à la conquête d’une expérience unique de cinq jours et plus de 1.600 kilomètres sur les plus belles routes de France…

  

 

 

‘Biche’ oh ma biche ! Michèle Espinosi-Petit, mieux connue et… reconnue sous le surnom de ‘Biche’, a endossé la responsabilité d’ouvrir la Lire la suite...route de ce 16e Rallye des Princesses Richard Mille, aux côtés de sa pilote novice Valérie Le Sport dans la Jaguar Type E frappée du numéro 1. Et, justement, pour Valérie, ce fut… du sport. La copilote légendaire du duo non moins mythique formé avec Jean-Claude Andruet sur Alpine Renault et Lancia Stratos dans les années ’70 (victoire au Monte Carlo et au Tour de Corse) a mené sa pilote à la baguette tout au long des premiers 270 kilomètres de l’épreuve. Un apprentissage rigoureux qui devrait porter ses fruits, d’ici à Saint-Tropez pour la charmante Valérie… « Je suis vraiment désolée, mais je l’enguirlande à chaque erreur », explique ‘Biche’. « Après, je m’excuse toujours d’être aussi rude, car je comprends que cela ne doit pas être facile pour Valérie qui découvre tout… »

 

30 litres au cent ! Parmi les grandissimes favorites de cette 16e édition du Rallye des Princesses Richard Mille, Carole Gratzmuller et Estelle Gauthier ont connu leurs premières mésaventures, heureusement sans incidence sur leur classement. Pour avoir ingurgité quelques 30 litres au cent kilomètres, leur toute nouvelle Chevrolet Corvette C2 Sting Ray est tombée en panne sèche avant le déjeuner…

 

Premières ‘Zanirolades’. Connu et… reconnu pour ce petit brin de sadisme saupoudré de délicatesse qui pimente inévitablement le Lire la suite...roadbook du rallye, Patrick Zaniroli avait déjà le sourire aux lèvres… Une petite ‘Zanirolade’ d’entrée, de quoi se mettre en jambes sur la toute première prise de temps… puis un 4e Test de Régularité (TR), truffé de petits pièges : voilà qui aura donné d’emblée du fil à retordre aux équipages en course…  

Renault, partenaire dans la course ! Renault, partenaire de ce Rallye des Princesses Richard Mille, compte également un véhicule en course. Outre les différents nouveaux Kadjar, Espace Initiale et Master mis à disposition de l’organisation, la marque au losange a également contribué à l’engagement d’un de ses ancêtres sous la forme d’une magnifique 4CV de 1960 confiée à Laurence Marson et Virginie Damidot…

Poupoumpidou… A bord de leur Porsche 356 tout droit sortie du Musée de Porsche France, Grégory Galiffi et Nicolas Schumacher  de la chaîne de télévision Direct 8 (émission Direct Auto) ouvrent la route des Princesses à bord de la double zéro. Partis 10 minutes devant ces dames, ce duo masculin avait déjà ‘mangé’ l’essentiel de son viatique avant même le départ du premier TR.

Jannie en court-circuit. Jannie Juillet et Annie Destic (Porsche 911 Turbo) avaient à peine quitté Paris que leur belle allemande s’est éteinte, sans même avoir parcouru les premiers mètres sous le chrono. Un problème électrique qui leur fit passer toute la journée dans l’habitacle de la dépanneuse du rallye en attendant une réparation nocturne auprès de l’équipe d’assistance mécanique du rallye…

Bertaud Belieu fait l’embouteillage. Avec sa cuvée spéciale Rallye des Princesses, le Domaine Bertaud Belieu, partenaire du rallye depuis huit ans, sera cette année encore aux côtés des Princesses tout au long de cette 16e édition du plus grand rallye féminin de l’année. Après l’effort de la journée, les équipages peuvent déguster ce rosé incomparable, spécialement embouteillé pour l’occasion.

Lire la suite...

D’un château à l’autre. Après un déjeuner somptueux au Château de Meung, les équipages ont enjambé la Loire pour prendre la route du Château de Chambord, véritable joyau de la région que nos Princesses contournèrent pour s’offrir un panorama inédit avec vue sur l’un des plus beaux édifices de France… La pause valait certainement la photo…

Lire la suite...Lire la suite...

And the winner is... Avec un total de 30 points de pénalité sur l’ensemble de cette première journée, ce sont Carole Gratzmuller et Estelle Gauthier (Chevrolet Corvette C2 n°8) qui s’imposent en catégorie Historique. Le duo Chalendard/Bouthors (Austine Healey n°2) prend la deuxième place provisoire avec 47 points, devant la Porsche 356 B n° 25 de Mallen/Martin (51 pts). En catégorie Classic, ce sont Dominique Asperti-Boursuin et Bérengère Mey (Morgan Roadster n°94) qui mènent la danse devant le duo Carnet/Zanin (Austin Healey n°90) et Cortot/Laffargue (AC Cobra n°96).

 

PAROLES DE PRINCESSES

A. Van Den Bosch (Ferrari n°29) : «Il s’agit de ma 4e participation et c’est toujours un régal. Pour cette 16e édition, mon équipière Véronique est totalement novice. Nous avons donc décidé de ne pas nous mettre de pression et, franchement, cela s’est plutôt très bien passé. Dès que nous avons plus de 6 kilomètres entre deux notes de roadbook, nous papotons allègrement ! »

 

I. Collin (Austin Healey n°21) : «Il s’agit de notre tout premier rallye. C’est un peu mon cadeau de Fête des Mères de partager cette expérience avec ma fille Cécile. Malgré une panne de tripmaster dès le départ, nous avons pu trouver une application Jogging sur notre Smartphone pour tenter de nous réguler au mieux… »

 

M-C. Levouedec (Austi Healey n°5) : «Maman et moi avons beaucoup rigolé aujourd’hui. C’est vraiment l’essentiel. Ce Rallye des Princesses Richard Mille constitue vraiment notre rendez-vous évasion annuel. Et cela fait 10 ans que cela dure ! Le problème aujourd’hui c’est que chaque fois que maman regardait un peu le paysage entre deux notes, le rétro-tryp se bloquait quasi automatiquement ! »

 

Lire la suite...L. Deconquand (Citroën 2CV n°23) :«Il s’agit de notre tout premier rallye et je dois avouer qu’au volant d’une 2CV, c’est un sacré défi. Tout d’abord, nous avons dû apprendre à rouler avec la voiture. Notre déguisement de bonnes sœurs s’imposait vraiment dans le contexte. Quant à notre objectif c’est d’arriver au bout de cette belle aventure en prenant un maximum de plaisir, même si nous roulons sans instruments de bords spécifiques… »

 

C. Mauret (Ford Mustang n°36) : «Ma fille et moi n’avions jamais pris part à un rallye auparavant. Ce matin, nous avons connu quelques soucis au départ de Paris. Même un dimanche matin, ce n’était pas évident de sortir de la capitale ! Du coup nous nous sommes présentées avec du retard au départ du premier TR. Mais globalement tout se passe parfaitement bien. Nous allons passer une belle semaine à nous deux ! »

Lire la suite...

SAMEDI 30 MAI-COMMUNIQUE N°2-VERIFICATIONS

 

 Allô St-Tropez ? Ici Paris !Lire la suite...

Tandis qu’un rayon de soleil baigne de douceur la quiétude le Paris Golf & Country Club, l’Hôtel Renaissance QG de départ de l’édition 2015 du Rallye des Princesses Richard Mille, fourmille d’activité. Aujourd’hui, c’est journée de vérifications techniques et administratives pour les quelques 90 équipages autorisés à prendre le départ de cette 16e édition… L’occasion pour toutes les princesses de s’adapter à leurs ‘carrosses’ à la veille du grand départ pour Saint-Tropez. Une aventure au féminin, sur les plus belles routes de France et déclinée en cinq étapes pour un total de plus de 1.600 kilomètres à déguster avec plaisir et à parcourir en régularité…

Lire la suite...C’est à quelques foulées de pur sang de l’hippodrome de Saint-Cloud, que le Rallye des Princesses Richard Mille a installé son QG. Des chevaux sous le capot et des rêves plein la tête, les quelques 90 équipages 100% féminins de cette édition 2015 du plus grand rendez-vous automobile de l’hexagone ont veillé aux ultimes préparatifs et peaufiné les réglages de leurs belles mécaniques anciennes. Une journée tout en détente clôturée par le cocktail d’ouverture organisé dans les salons de l’Hôtel Renaissance, au cœur du Paris Golf & Country Club.

 

180 Princesses, 8 nationalités. Avec quelques 90 équipages engagés, le Rallye des Princesses Richard Mille 2015, établit un nouveau record de participation. Ce sont donc pas moins de 180 princesses qui sillonneront cette année les plus belles routes de l’Hexagone, soigneusement reconnues et préparées par l’organisation. Preuve de l’internationalisation du plus grand rallye féminin de France : on dénombre pas moins de huit nationalités différentes au départ cette année sur ce site prestigieux jouxtant l‘hippodrome verdoyant de Saint-Cloud. Et si les Françaises et les Belges composent toujours la grande majorité du peloton, on retrouve également des princesses venues de Suisse et du Luxembourg, mais aussi de nettement plus loin, comme de Finlande, des Etats-Unis, du Canada, d’Uruguay et même des antipodes, en Nouvelle-Zélande.

Lire la suite... Lire la suite...

Déjà le grand départ. On entre dans le vif du sujet : demain dès 8h30 les équipages s’élanceront depuis le Parc Fermé, situé dans les jardins du Paris Golf & Country Club, dans l’ordre des numéros pour la 1ère étape qui les mènera à Saint Aignan au terme de 270 kilomètres ponctués de 4 tests de régularité.

Healey, la doyenne. Fabriquée en 1953 et frappée du n° 2, l’Austin Healey 100 de Géraldine Chalendard et Clémentine Bouthors est également la plus ancienne des anciennes inscrites au départ de cette édition 2015 du Rallye des Princesses Richard Mille. Une splendide voiture qui cache parfaitement son âge (62 ans) et qui risque bien d’en surprendre plus d’une…

Rappel des étapes. Après le départ, dès 8h30, ce dimanche matin au départ du Paris Golf & Country Club voilà ce qui attend les équipages de cette édition 2015. Cinq étapes et plus de 1.600 kilomètres à parcourir en régularité :

31/05 - Etape 1 : Paris - Saint-Aignan (270 km) - Déjeuner: Château de MeungLire la suite...

01/06 - Etape 2 : Saint Aignan - Vichy (372 km) - Déjeuner: Magny-Cours (circuit)

02/06 - Etape 3 : Vichy - Aix-les-Bains (358 km) - Déjeuner: Château d’Epeyssoles

03/06 - Etape 4 : Aix-les-Bains - Avignon (335 km) - Déjeuner: Château Poët-Celard

04/06 - Etape 5 : Avignon - Saint-Tropez (279 km) - Déjeuner: Commanderie de Peyrassol

 

Un CH du réconfort. Le chronométrage des TR (Tests de Régularité)  se faisant désormais automatiquement par l’entremise du GPS interactif Tripy, l’organisation a mis en place un Contrôle Horaire (CH) en fin de TR où les concurrentes pourront s’arrêter pour prendre un café et bénéficier d’un peu de réconfort et de conseils pratiques de la part de commissaires courtois et bienveillants. Ce rendez-vous sera fixé chaque matin et chaque après-midi afin de maintenir la convivialité légendaire du Rallye des Princesses Richard Mille.

Lire la suite...

Carole à la sauce américaine. Comptant parmi les pilotes les plus expérimentées du Rallye des Princesses, Carole Gratzmuller, accompagnée par sa fidèle équipière Estelle Gauthier, a changé de monture. L’habituelle Austin Lehnam a, cette fois, fait place à une Chevrolet Corvette C2 Sting Ray 427 bleue de 1967. Un monstre magnifique propulsé par un moteur 7 litres développant près de 500 chevaux ! « On a troqué l’agilité contre la puissance», nous glisse la multiple lauréate du Rallye des Princesses Richard Mille. «Mais il s’agit d’une des voitures de mes rêves, donc lorsque mon père l’a acquise l’an dernier, j’ai directement pensé à l’inscrire sur ce Rallye des Princesses Richard Mille… »

 

Lire la suite...Une organisatrice comblée.  Viviane Zaniroli est une organisatrice comblée. «Le partenariat titre avec Richard Mille, le prestigieux horloger est une consécration pour le Rallye des Princesses qui atteint, en cette 16e année, une reconnaissance croissante. Le plateau est de premier choix avec un nouveau record de 90 équipages engagés, exclusivement sur des voitures anciennes. Sportivement, le rallye sera plus disputé et plus intransigeant que les autres années, avec l’instauration du chronométrage par GPS Tripy, ce qui traduira plus précisément la performance des concurrentes tout au long des quatre Tests de Régularité quotidiens. Le soleil est au rendez-vous sur ce magnifique site du Paris Golf & Country Club et confère à l’édition 2015 du Rallye des Princesses Richard Mille toutes ses lettres de noblesse. »

Le Rallye des Princesses Richard Mille 2015 : c'est parti !

 

Dans les starting-blocks!

 

Ne manquez rien du départ de la 16e édition du Rallye des Princesses Richard Mille, le n°1 des rallyes automobiles féminins français, ces samedi et dimanche 30 et 31 mai dans le cadre enchanteur du Paris Golf & Country Club ainsi qu’à l’Hôtel Renaissance à l’Hippodrome Saint-Cloud. Une fois encore la Ville Lumière sera teintée de rose, le temps d’un week-end, par près d’une centaine d’équipages féminins et leurs voitures anciennes, prêtes à s’élancer pour cette aventure lifestyle  déclinée en cinq étapes jusqu’à Saint-Tropez sur les plus belles routes de France…

 «Alliant l’endurance d’une épreuve sportive, la passion des voitures anciennes et l’élégance d’une femme moderne, les participantes, venues des quatre coins de l’Europe, sont toutes animées par la même envie de se faire plaisir dans un esprit de compétition à la fois sportif, convivial et raffiné. Autant de valeurs qui font de cet événement un rallye unique en son genre, » résume à la perfection Viviane Zaniroli, l’organisatrice passionnée des voitures anciennes A la fois sportif et élégant, le Rallye des Princesses Richard Mille est devenu en quinze ans un rendez-vous incontournable du sport automobile au féminin dans l’hexagone…

Richard Mille, nouveau partenaire titre. Richard Mille et le Rallye des Princesses unissent leurs destinées dans une recherche commune de beauté, de précision et d’excellence... Icône de la Haute Horlogerie, Richard Mille s’est offert le rêve ultime de développer la montre de ses rêves sans concession. Véritables joyaux d’esthétisme et bijoux de haute technologie concentrés dans des volumes

incroyablement réduits, la soixantaine de modèles existants aujourd’hui rendent hommage à l’automobile, à l’aéronautique, mais aussi à l’élégance et aux femmes.

Vérifications au Paris G&CC. Avant de s’élancer, dimanche matin, pour 5 étapes entre Paris et Saint-Tropez, les quelques 92 équipages engagés cette année au départ du Rallye des Princesses Richard Mille devront préalablement se soumettre, ce samedi aux traditionnelles vérifications techniques et administratives organisées au Paris Golf & Country Club entre 9h00 et 18h00. Les vérifications seront suivies, en début de soirée, du cocktail d’ouverture dans les salons de l’Hôtel renaissance situé dans le domaine du Paris G&CC-Hippodrome de Saint-Cloud.

Dimanche: le grand départ!

Dimanche dès 8h30 les équipages s’élanceront depuis le Parc Fermé, situé dans les jardins du Paris Golf & Country Club, dans l’ordre des numéros pour la 1ère étape qui les mènera à Saint Aignan au terme de 270 kilomètres dont 4 tests de régularité.

 

Le Parcours 2015

30/05 – Vérifications : Paris Golf  & Country Club  - Hôtel Renaissance (Saint-Cloud) – Cocktail d’ouverture : Hôtel Renaissance

31/05 - Etape 1 : Paris - Saint-Aignan (270 km) - (Départ 8h30 au Paris G&CC) - Déjeuner: Château de Meung

01/06 - Etape 2 : Saint Aignan- Vichy (372 km) - Déjeuner: Magny-Cours (circuit)

02/06 - Etape 3 : Vichy - Aix-les-Bains (358 km) - Déjeuner: Château d’Epeyssoles

03/06 - Etape 4 : Aix-les-Bains - Avignon (335 km) - Déjeuner: Château Poët-Celard

04/06 - Etape 5 : Avignon - Saint-Tropez (279 km) - Déjeuner: Peyrassol

Record battu! Avec quelques 90 équipages engagés, le Rallye des Princesses Richard Mille 2015, établit un nouveau record de participation. La preuve que le premier rallye automobile féminin de l’hexagone plaît un peu plus chaque année…

 Les chronos c’est Tripy! Les arrivées de tests de régularité ne seront plus jugées par des commissaires au bord des routes, elles seront chronométrées automatiquement par le Tripy lors de votre passage sur des points GPS. Dans les 30 minutes qui suivront votre sortie d’un Test, ce GPS connecté transmet vos résultats à JB Times Concept au PC Course, qui gère tous les classements que vous pourrez consulter en live sur votre Smartphone.

Toutes les infos sur http://www.zaniroli.com/rallye-des-princesses

« La journée les participantes revêtent ainsi leur casquette de pilote et jonglent entre conduite musclée de voitures anciennes, road-book, Terra-trip et chronomètre », poursuit Viviane Zaniroli. «La régularité au volant d’une voiture ancienne demande beaucoup de concentration et s’avère un véritable défi pour ces women drivers qui doivent faire preuve d’un grand sens de précision et constamment se surpasser pour affronter pièges du parcours, pannes et intempéries. »

Mais, après l’effort… le réconfort n’est jamais loin, sur ce Rallye des Princesses Richard Mille ! « Le soir à chaque étape, les pilotes se transforment en princesses d’un coup de baguette magique! », conclut l’organisatrice. « Accueillies par une coupe de champagne, des somptueux cadeaux des partenaires en guise de bienvenue dans leurs chambres, les participantes se détendent ensuite autour d’un dîner gastronomique pendant lequel a lieu la remise des prix journalière et le briefing de l’organisation. Avant de repartir tôt le lendemain matin sur les plus belles petites routes de France, les participantes se reposent dans des hôtels luxueux. Sportives le jour, Princesses le soir… 

Le Rallye des Princesses - RICHARD MILLE

Lire la suite...Du 30 mai au 4 juin 2015 - de Paris à St Tropez
Le Rallye de Princesses, devient dorénavant le :
 
RALLYE DES PRINCESSES - RICHARD MILLE
 
En effet, la marque de montres de luxe, Richard Mille, très implantée dans le milieu automobile avec Le Mans Classic et le Chantilly Arts & Elégance, s'associe au Rallye des Princesses en prenant le titre de l'épreuve.
 
Une très belle nouvelle pour le Rallye des Princesses, qui démontre l'importance pris par "notre/votre" évènement - Un gage de confiance et de reconnaissance pour "l'événement automobile féminin".
 
Visitez le site de notre partenaire : http://www.richardmille.com/

Page 1 sur 2

Nos prochains rendez-vous ...

8è Transmaroc du 11 au 17 avril 2015

La 8ème Transmaroc se déroulera du 11 au 17 avril 2015 dans le Sud marocain.

Stage d'initiation à la régularité Samedi 25 avril 2015

Le but recherché Un stage très utile, ouvert à toutes et à tous quelque soit le rallye auquel vous voulez participer Rallye des Princesses, Rallye Ne...

16è Rallye des Princesses du 30 mai au 4 juin 2015

Sportives le jour, Princesses le soir pour un rallye Sport & LifeStyle ! Le Rallye des Princesses est le seul rallye féminin se déroulant en Fran...

1er Princesses Prestige Rallye

Prestige...ment Vôtre ! Le 1er PRINCESSES PRESTIGE RALLY Du au 8 octobre 2015 De Bordeaux à Saint-Tropez Via Montauban, Montpellier, Pont Roy...