Retour sur Neige et Glace 2022

    

Retrouvez ici le Neige et Glace en live chaque jour

- Liste engagés au Neige et Glace 2022

- Remise des prix du 67è Neige et Glace 

 

Dimanche 13 février : Vérifications & Etape 1

 

Dimanche 13 février 2022 - Vérifications & Etape 1 :

Sochaux-Malbuisson - 175 KM dont 80 km en 5 ZR

COMMUNIQUE - VERIFICATIONS JOUR 1

COMMUNIQUE - ETAPE 1 - ES1

 

Timing Etape 1 - N&G 2022 : Où voir passer les concurrents le Dimanche 13 février 2022 ?

Cartographie Etape 1 Sochaux-Malbuisson 

Classement Général après Etape 1 - Catégorie 4 roues motrices

Classement Général après Etape 1 - Catégorie Historique

​Heures de Départ Etape 2 - Malbuisson - Maiche - Malbuisson


COMMUNIQUÉ DE PRESSE – DIMANCHE 13 FÉVRIER – VÉRIFICATIONS & ÉTAPE 1

C’est parti pour les rois de la glisse !

Deux ans, presque jour pour jour après son dernier envol de Sochaux, le Rallye Neige et Glace a retrouvé le Musée de l’Aventure Peugeot, pour le départ de cette 67e édition. Une journée de vérifications administratives et techniques sous un grand soleil, avant le grand départ par vol de nuit pour les cinq premiers tests de régularité, renouant avec la grande tradition nocturne du plus sportif des rallyes hivernaux. Plus de 175 kilomètres vers la frontière suisse, Pontarlier et Malbuisson, QG de l’épreuve, atteint en début de nuit par les quelques 90 équipages au départ de cette édition 2020.

Bas le masques ! Deux ans après, ce 67e Rallye Neige et Glace a pris des airs de retrouvailles entre les équipages, privés de compétition durant de longs mois. Tous les ténors sont au rendez-vous et le combat s’annonce intense dans les différentes catégories entre Français et Belges. Si côté palmarès, nos voisins du Nord, détiennent toujours le record de 13 sacres sur les 17 dernières éditions, les victoires françaises de 2020, tant en catégorie 4X4 (Figuière/Godin, BMW 325 iX), qu’en Historic (Sanseigne/Fornassier, Fiat Cinquecento Sporting), leur ont fait avaler leurs bières de travers. Autant dire que… la pression va monter en mousse !

 

La griffe du Lion. Fidèle partenaire du Rallye Neige et Glace, le Musée de l’Aventure Peugeot est un haut lieu de l’histoire de l’automobile. Avec pas moins de 120 modèles exposés, parmi lesquels tous ceux de l’épopée sportive de la marque au Lion, le musée sochalien a servi de camp de base tout confort aux vérifications techniques et administratives de l’épreuve durant toute cette journée, ouvrant sa brasserie en cette soirée dominicale, question de restaurer tout ce petit monde avant l’ouverture des hostilités en début de soirée. Autre partenaire de l’épreuve, le garage Chopard de Pontarlier a mis à disposition de l’organisation deux 3008 pour la presse et les partenaires et une 2008 pour la direction de course.

Jeux divers : top départ ! Le top départ de cette 67e édition a été donné à 19 heures précises sur le podium dressé devant le Musée de l’Aventure Peugeot pour une première nuit intense de 175 kilomètres déclinés en 5 ZR verglacées et enneigées pour rallier le QG de Malbuisson au petites heures au terme d’une mise en bouche plus que sérieuse au terme de laquelle les premiers écarts pourraient déjà se creuser. Retrouvez tous les résultats en live sur https://ng2022.jbtc.be

Le convoi de la liberté. Pas moins de 14 équipages prennent part à ce 67e Rallye Neige et Glace en catégorie Randonnée. S’élançant sur les ZR après les concurrents, ces concurrents peuvent effectuent le parcours en totale liberté, sans pression du chrono. Idéal pour l’apprentissage et pour les concurrents voulant se préparer à une prochaine participation.

 

Direct Auto dans la course. Engagé sur ce 67e Rallye Neige et Glace au volant d’une Citroën AX 4x4 Andros de 1993, généreusement prêtée par l’équipe de l’Aventure Citroën, Grégory Galiffi, présentateur de l’émission Direct Auto, portera son expérience d’immersion totale à l’écran. Suivi par une équipe de tournage dédiée, il proposera un sujet de 15 minutes sur sa participation et sur l’ensemble du rallye dans l’émission ‘Montagne’, programmée sur la chaîne C8 le 26 février prochain à 11 heures.

Demain : sur la route de l’absinthe. Pas moins de 10 ZR et quelque 264 kilomètres au programme de cette deuxième étape de lundi. Après une courte nuit, les équipages mettront le cap au Nord pour une boucle au cœur des merveilles du Doubs et sur des chemins forestiers enneigés et glissants à souhait. Ultime exercice du jour : un CP organisé devant la Distillerie Guy, principal partenaire du rallye.

   

INTERVIEWS

Patrick Zaniroli (organisateur) : « Nous sommes ravis de retrouver notre épreuve après deux années d’interruption des suites de la crise sanitaire. Cette 67e édition démarre dans des conditions idéales, sous le soleil avec 90% du parcours sur route enneigée, ce qui souligne encore un peu plus le caractère ultra sportif de notre épreuve, au regard d’autres rendez-vous plus huppés mais où la glisse n’a malheureusement plus sa place… Cette année la bataille s’annonce particulièrement serrée entre les meilleurs équipages français et belges sur 4 étapes et plus de 1000 kilomètres, dont 460 kilomètres répartis sur un total de 40 Zones de Régularité.»

Romuald Sanseigne (Fra/Fiat Cinquecento Sporting n°28) : « On n’a quasiment rien fait depuis deux ans. On a juste enlevé les toiles d’araignées dans l’habitacle et on repart avec la ferme intention d’en remettre une couche. Heureusement, mon oncle et ma tante ne sont plus en course, mais les Belges sont à l’affût, donc la bagarre s’annonce intense ! »

Yves Deflandre (Bel/Porsche 911 n°33) : « C’est à chaque fois un réel plaisir de reprendre le départ du Rallye Neige et Glace, car c’est l’épreuve hivernale la plus sportive du calendrier. La concurrence va encore être particulièrement intense, notamment avec la petite Fiat Cinquecento de Romuald Sanseigne. Et je vous avoue que je commence tout doucement à en avoir assez de me récentes deuxièmes places… »

Bernard Figuière (Fra/BMW 325 iX n°1): « Enchantés d’être là pour remettre la victoire en jeu. La bataille va être serrée entre les BMW, l’Audi Quattro et la petite Citroën AX qui sera redoutable. Tout se présente bien au niveau de la météo et de l’enneigement pour que la course soit belle. »

 

 

COMMUNIQUÉ DE PRESSE – DIMANCHE 13 FÉVRIER – ÉTAPE 1

Pièges de glace et grosses frayeurs

Avec 175 kilomètres à avaler de nuit sur des routes verglacées et même enneigées pour rallier Malbuisson depuis Sochaux et le Musée de l’Aventure Peugeot, cette première étape du 67e Rallye Neige et Glace avait tout du piège parfait. Il y avait comme toujours peu à gagner, mais vraiment beaucoup à perdre sur cet exercice initial tracé comme une véritable étape, et non comme une simple mise en jambes avant de rejoindre le parc fermé dressé dans le cadre bucolique de l’Hôtel du Lac.

 

Tenants du titre en catégorie 4x4 et premiers à s’élancer depuis le podium de départ, Bernard Figuière et Isabelle Godin (Fra/BMW 325 ix n°1) en ont fait l’amère expérience. Une erreur de navigation leur coûtant d’emblée 254 points de pénalité. Et même si le duo du ‘Sud’ parvenait à reprendre ses esprits en prenant à son compte la ZR3, une nouvelle erreur dans le secteur suivant les plaçait déjà à près de mille points ! Autant dire que pour les vainqueurs de l’édition 2020, tout espoir de résultat était déjà évanoui.

Appliqués, tout au long de ce premier ‘vol de nuit’, Arnaud et Adeline Euvrard (BMW 325 ix n°2) ont, pour leur part, réussi une entrée en matière quasi parfaite. Les récents médaillés d’argent du ‘Dakar Classic’, s’installent provisoirement en tête de la catégorie réservée aux transmissions intégrales et ouvriront donc les routes enneigées du Doubs dès la 2e étape de ce lundi. Et comme, chez les Euvrard on ne fait jamais rien à moitié, ce sont Paul et Héléna, le frère et la fille d’Arnaud (Fra/Citroën AX 4X4 n°7), qui offrent le doublé à la famille au terme de cette première étape devant Conreau/Marques (Fra/Audi Quattro Sport n°4), troisièmes au bout de la nuit.

 

CLASSIC : un pavé pour Deflandre !

En catégorie Classic, la bataille est d’ores et déjà déclarée entre Romuald Sanseigne et Florin Fornasier (Fra/Fiat Cinquecento Sporting n°28), les tenants du titre et les meilleurs équipages belges. En tête après les trois premières ZR de ce 67e Rallye Neige et Glace, Jean-Pierre Ansiaux et Benjamin Javaux (Bel/Volvo Amazon n°15) sont partis… en saucisse dans la région de Morteau. Grosse frayeur, en revanche, pour Yves Deflandre et Eddy Gully (Bel/Porsche 911 n°33), victimes d’un jet de pavé sur la ZR3, heureusement sans mal pour l’équipage détenteur du record absolu de victoires sur l’épreuve, contraint de terminer cette étape dans des conditions compliquées de visibilité avec un pare-brise éclaté. Du coup ce sont les Belges Guino Kenis et Bjorn Vanoverschelde (BMW 325i n°29), vainqueurs des deux dernières ZR, qui s’emparent de la tête devant leurs compatriotes Michel Decremer et Yannick Albert (Opel Ascona 2000 n°39), tandis que Romuald Sanseigne et Florin Fornasier, se placent idéalement en embuscade sur la troisième marche du podium provisoire.